Antoine Vuaridel

Enquête sur Antoine Vuaridel

Mon livre contient un petit paragraphe (en page 46), inséré à la dernière minute, sur un personnage trouvé un peu par hasard !
En effet je cherchais des renseignements sur un dénommé Hans / Jean Grosset, bourgeois d’Yverdon, qui a épousé une Françoise Vuaridel, et ai commencé à dépouiller les « Registres du Conseil » de la Ville d’Yverdon (Cote Aa 1 et suivants).
Ces registres commencent en 1541; à la première lecture, ô surprise, je découvre un Vuaridel en 1557 !
En fait, en retournant au début de ces registres, à l’écriture assez difficile, je découvre une première mention de mon Anthoine Vuaridel dès 1541.
Il se constitue garant pour un dénommé François Faver qui brigue la charge de guet de la ville. On apprend de cette rubrique qu’il est de Prahins, cela me permet donc de corriger une première erreur; j’intitulais le paragraphe « De Prahins ou Chanéaz à Yverdon » ; on peut donc affirmer qu’il ne vient pas de Chanéaz, mais de Prahins !
Le 28 janvier 1557, Anthoine Vuaridel est lui-même guet de la ville; voici l’image et la transcription (réalisée avec l’aide précieuse de Pierre-Yves Favez, ancien archiviste cantonal) de cette entrée du registre :
Anthoine Vuaridel gayct de nuict par ladite ville est venu rapporter par son serment que mardy passé de nuict à dix heures passé au service du gayct

de la ville Michel  Cailler le fust attacqer de parrolles injurieuses lappelant méchant homme avec menasses de lui hoster son allebarde.

Anthoine Vuaridel a donc dénoncé un fauteur de trouble qui s’est attaqué à lui lors de son service de guet, après 10h…
J’ai pu découvrir, à partir de 1557 et jusque vers 1570 à peu près une ou deux mentions par année d’Antoine Vuaridel; mais le travail de transcription est long et difficile; j’apporterai des précisions au fur et à mesure de mon enquête !

Une ou deux choses que je peux affirmer en conclusion

Il est marié, et ceci avant 1545, puisqu’on trouve mention d’une livraison de bois qui est faite à son fils, en guise d’aumône. Cela permet de penser que le fils a déjà son propre ménage, qu’il a donc au minimum 20 à 25 ans; ce qui permet de dire qu’Antoine est marié depuis 1520 environ, qu’il a donc lui-même au moins 20 à 25 ans à cette date (un garçon ne se mariait pas très jeune). Ce qui donne une date de naissance probable vers 1500, au plus tard…

Du nouveau (mai 2020)


=> une confirmation : la taille de 1550 (un impôt spécial perçu par les Bernois) mentionne Antoine Vuaridel comme habitant d’un quartier d’Yverdon; il a peu de moyens financiers; il paie la somme minimale : 6 sols. Voici le texte : « Anthoine Varedel, demeurant a la maison de Chesaulx, a declaire navoir aulcun bien, pource doibt le fouage, assavoir : 6s »

Questions à résoudre

- qui est son père ?
- quelle est sa date de naissance précise ?
- comment s’appelle son fils ? sa femme ?
- quand et pourquoi est-il venu à Yverdon ?
- où habite-t-il ?
- quand décède-t-il ?